Les sciences participatives en montagne
Vous êtes ici : Accueil > News à la une

News à la une

Rejoignez les bénévoles cet automne
L’été touche déjà à sa fin et c’est aussi la rentrée pour la faune et la flore. Les observations automnales du programme Phénoclim reprennent dès maintenant. Rejoignez-nous pour suivre les évolutions saisonnières en montagne, on a besoin de vous !
Fin de saison de printemps 2017
Le printemps touche bientôt à sa fin tandis que l’été arrive à grand pas. Il est temps de faire le bilan des observations participatives Phénoclim et de remercier tous les bénévoles qui ont contribué à récolter toutes les précieuses données nécessaires à la recherche scientifique.
Le Printemps 2017 s’annonce précoce
Grâce à l’assiduité de nos bénévoles Phénoclim, les premières données de printemps enrichissent nos bases. Même si l’heure n’est pas encore au bilan, le premier constat est sans appel : 2017 est un printemps très précoce.
Reproduction des mésanges : les risques entre chaud et froid
Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. En ce printemps 2017, les mésanges noires ont entamé leur reproduction au cours d’un début de mois d’avril chaud qui fait place au froid en mai, avec un retour de la neige au-dessus de 1300m d’altitude et des gelées nocturnes. Comment les mésanges vont-elles réagir à ces variations climatiques ?
Saison d'observation : vidéo à mi-parcours
La saison d’observation a commencé extrêmement tôt cette année. Anne Brasselet et Hillary Gerardi du CREA Mont-Blanc vous proposent de courtes vidéos de leur tournée de la zone d’étude du CREA Mont-Blanc à Vallorcine.
Phénoclimeur : passion observateur
Le programme Phénoclim permet à de nombreux citoyen-chercheurs de s’engager pour la science. À travers deux interventions de l’équipe du CREA Mont-Blanc auprès de nouveaux bénévoles cette année, découvrez l’engagement de participants à première vue opposés : employés d’une grosse entreprise et élèves d’une classe unique en école primaire.
Phénologie et parasites : adapter ses observations du frêne
Parmi les espèces forestières suivies dans le cadre du programme Phénoclim, le frêne est celle dont les stades phénologiques débutent le plus tard. Cette année, les observations se compliquent à cause d’un champignon parasite. Quelques conseils pour aider les bénévoles.
Sciences participatives : histoire et avenir des données
Les sciences participatives ont une longue histoire derrière elles et connaissent depuis quelques années un regain de vitalité avec l’émergence de millions de « citoyens-chercheurs ». En parallèle, la communauté scientifique s’interroge sur la validité des données issues de programmes citoyens. Retour sur l’intérêt et l’utilisation de ces données par la science par Marjorie Bison.
Un projet scolaire Phénoclim récompensé par l'État
Les élèves du club UNESCO du collège de Douvaine, qui participent au programme de sciences participatives Phénoclim, ont remporté le concours national catégorie collège des « Clés de l’éducation au développement durable”. Ils ont reçu leur prix hier par les ministres de l’éducation et de l’environnement à l’occasion de la semaine du climat à Paris.
Zoom sur la chalarose du frêne
Depuis plusieurs années, un parasite, la chalarose du frêne, décime les forêts françaises. Certains observateurs Phénoclim ont constaté les dégâts sur l’espèce au nord des Alpes. Daphné Asse, écologue spécialiste des forêts au CREA Mont-Blanc nous éclaire sur ce champignon.
Suivi des cônes de mélèze
Le travail de recherche sur la phénologie des arbres s’enrichit de données supplémentaires. Un nouveau protocole, la date de maturation des cônes de mélèze, servira à évaluer et à prédire la répartition actuelle et future de l’espèce.
Reproduction des mésanges 2016
Une nouvelle saison de suivi de la reproduction des mésanges noires s’achève et il est temps pour l’équipe du CREA Mont-Blanc de faire un premier bilan. Marjorie Bison revient sur trois points qui ont attiré son attention : le taux d’occupation des nichoirs, les pontes tardives et les pauses dans les pontes.
Phénoclim se déploie en Suisse romande
Le programme de sciences participatives en montagne Phénoclim se déploie en Suisse romande, en montagne comme en plaine. Une nouvelle station de mesure de températures a été installée pour comparer les observations des bénévoles aux données climatiques.
Première ponte de grenouille en Suisse
Des écoliers suisses, qui participent au programme Phénoclim encadrés par le Parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut, ont fait leurs premières observations de ponte de grenouille. Un démarrage printanier particulièrement précoce pour ce site à 1 000 m d'altitude.
Phénoclim s'expose à Grenoble
Jusqu'au 13 mars 2016, La Casemate de Grenoble propose une exposition immersive et contributive "ClimatVR, du virtuel au réel". Une partie de l'exposition présente une forêt des initiatives locales parmi lesquelles figure le programme Phénoclim.
[OISEAUX MIGRATEURS] Bilan de printemps 2015
Comme chaque année, certains bénévoles Phénoclim observent le retour de plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs en montagne. Analysées pendant les mois qui suivent par les chercheurs du CREA, ces données permettent d'établir les relations qui existent entre le climat et les comportements migratoires.
Pourquoi les feuilles changent de couleur à l'automne ?
Aux premiers frimas, la montagne se pare de couleurs chatoyantes. Du jaune au rouge en passant par tous les tons cuivrés, l’automne fait une entrée éclatante. Mais quels bénéfices les plantes tirent-elles d'un tel mécanisme ?
Phénoclim, l'expo !
L’exposition itinérante « Phénoclim : le climat change, les citoyens veillent » permet de découvrir en images les travaux de recherche menés sur la biodiversité, les écosystèmes et le changement climatique au sein du Massif alpin.
A la recherche des poussins de mésange
Une aventure scientifique en famille en forêt de Vallorcine pour découvrir en s’amusant ce qu’est un protocole scientifique et comment la science nous aide à mieux comprendre la vie des animaux en montagne.
Phénoclim, on en fait toute une thèse
Daphné Asse, doctorante au CREA et chargée du programme Phénoclim, a démarré une thèse de doctorat qui durera jusqu'à septembre 2017.

Actions sur le document