Les sciences participatives en montagne
Vous êtes ici : Accueil > Le projet > Climatologie

Climatologie

Les rythmes saisonniers des êtres vivants sont étroitement dépendants de la température. Quelques degrés de plus suffisent à avancer de plusieurs semaines l'ouverture des bourgeons ou la ponte des œufs. Ces évènements sont donc de précieux indicateurs de l'impact du changement climatique sur les écosystèmes.

Station de mesure des températures du CREA au Couvercle (Massif du Mont-Blanc 2 700 m) - © CREA Mont-Blanc

La montagne comme objet d’étude

La grande diversité de microclimats selon l'altitude ou l'exposition du versant font de la montagne un terrain d'étude particulièrement riche. Pour appuyer la recherche sur le climat dans les Alpes, un réseau de 70 stations de mesure des températures, spécifiques au programme Phénoclim est implanté dans l’ensemble du massif.

Pour en savoir plus sur les stations, téléchargez la fiche technique dans la Boite à Outils

Enneigement

L’enneigement est un facteur climatique essentiel pour comprendre les réactions de la faune et de la flore montagnardes. En maintenant la température du sol à 0°C en hiver, le manteau neigeux protège les plantes du gel et empêche un démarrage printanier trop précoce de la végétation. Il offre aussi une ressource en eau très importante au printemps.

Relevé des températures à Montroc (Haute-Savoie, 1400 m) entre octobre 2012 et mai 2013

 

Relevé des températures à Montroc (Haute-Savoie, 1400 m) entre octobre 2012 et mai 2013. 

Pendant les mois d’hiver, les capteurs situés au niveau du sol, recouverts de neige, stagnent toujours à O° C, alors que ceux situés à 2 mètres du sol sur les mêmes stations continuent d'osciller au gré des variations de température de l’air.

 

 

Actions sur le document

Les Alpes comme modèle

Les Alpes sont particulièrement sensibles aux changements climatiques en cours. L’Ouest des Alpes s’est réchauffé de +1.5 à +2°C au cours du siècle dernier, c’est deux fois plus que la moyenne à l’échelle planétaire (+0.7°C).