Bilans saisonniers

Année chaude ou année froide, décalage des évènements phénologiques... Comment la flore s'adapte-t-elle au climat, saison après saison ? Les chercheurs font un bilan au printemps et à l'automne pour nous éclairer sur le phénomène. Bilan de l'automne 2017.

 

Massif du Mont-Blanc à l'automne © A.Delestrade

Mélèzes à la limite de la forêt en automne © A.Delestrade

 

 

Indice d'automne 2017

Basse altitude : - 4 jours
Haute altitude : - 6,5 jours

Valeurs par rapport à la moyenne 2006-2017 des données Phénoclim

Moyenne des températures : - 0.9° C en septembre, + 1.4° C en octobre et - 0.3° C en novembre par rapport à la normale 1981-2010.

Sources des données : MétéoFrance - CNRS, CNRM / CEN

 

Avec un mois de septembre plus froid que la moyenne, les cycles saisonniers d’automne des espèces ont été plus précoces que la moyenne depuis 2008, contrastant ainsi avec l’année précédente. Retour sur les évènements phénologiques de l’automne 2017.

Indice d'automne de la végétation

En automne, les jours raccourcissent et les arbres commencent leur processus de sénescence (changement de couleur puis perte des feuilles) afin de se préparer pour l’hiver et pour l’entrée en  dormance. La durée du jour, ou photopériode, apparaît comme le facteur clé influençant ces changements phénologiques automnaux, le raccourcissement des jours étant un bon indice d’arrivée de la période froide. Cependant, les arbres utilisent un deuxième indice pour entamer la sénescence : la température, qui peut fortement varier d’un automne à l’autre. Si l’automne est froid, le changement de couleur est plus précoce, alors que s’il est chaud, le changement de couleur des feuilles est plus tardif.

 

Indice d'automne - Bilan d'automne Phénoclim 2017 © CREA Mont-Blanc

Indice d'automne depuis 2006 pour les sites Phenoclim situés en dessous de 1000 mètres (orange) et au-dessus de 1000 mètres (jaune) © CREA Mont-Blanc

 

L’indice d’automne permet d’estimer de façon globale la réaction de phénologie des végétaux en automne en réponse à différents facteurs comme le climat et la photopériode. Ici, l’indice d’automne mesure le changement de couleur des feuilles (le moment où 50% de l’arbre a changé de couleur) et est calculé pour le mélèze, le bouleau et le sorbier. Pour l’année 2017, nous observons un avancement de la date de changement de couleur des feuilles par rapport à la moyenne. Cet avancement est d’environ 4 jours en-dessous de 1000 mètres et de 6,5 jours au-dessus de 1000 mètres.

L’espèce la plus précoce en-dessous de 1000 mètres a été le bouleau verruqueux. Son changement de couleur à moitié a eu lieu le 28 septembre. Au-dessus de 1000 mètres, le premier sorbier a modifié 50% de la couleur de son feuillage le 8 septembre.

 

 

Climat

Pour évaluer l’influence du climat sur les stades de sénescence, nous suivons différentes stations de température réparties dans toutes les Alpes.

Les températures moyennes journalières de septembre 2017 ont été plus basses que la moyenne depuis 2008 que ce soit à basse ou à haute altitude (Mens à 700 mètres d’altitude et Névache à 1615 mètres d’altitude). Quant au mois d’octobre, il a été plus chaud que la la moyenne depuis 2008.

 

Évolution de la température moyenne journalière en 2017 comparée à la moyenne depuis 2008, bilan d'automne Phénoclim 2017 © CREA Mont-Blanc

Évolution de la température moyenne journalière en 2017 comparée à la moyenne depuis 2008 © CREA Mont-Blanc

Visualiser en plein écran

 

D'après le classement des années en fonction de la température du mois de septembre, nous observons que 2017 est l'année la plus fraîche, que ce soit à basse ou à haute altitude.

 

Comparaison des températures du mois de septembre depuis 2008, bilan d'automne Phénoclim 2017 © CREA Mont-Blanc

Comparaison des températures du mois de septembre depuis 2008 © CREA Mont-Blanc

 

Ces variations de température ont entraîné une sénescence plus précoce que la moyenne. Nous supposons que le mois de septembre particulièrement froid a permis d’atteindre rapidement une quantité de froid importante et nécessaire au changement de couleur des feuilles.

 

 

 

Participation des bénévoles Phénoclim

 

Évolution du nombre d'observations automnales par massif montagneux depuis 2005, bilan d'automne Phénoclim 2017 © CREA Mont-Blanc

Évolution du nombre d'observations automnales par massif montagneux depuis 2005 © CREA Mont-Blanc

 

La participation au programme Phenoclim en 2017 pour la saison d’automne reste similaire aux années 2015 et 2016. En 2017, nous décomptons 512 observations automnales (changement de couleur des feuilles et chute des feuilles) dont 212 observations de mélèze (37 sites), 209 de bouleau verruqueux et pubescent (43 sites) et 91 de sorbier des oiseleurs (19 sites).

 

Répartition par catégorie de participant des sites suivis à l'automne 2017, bilan d'automne Phénoclim 2017 © CREA Mont-Blanc

Répartition par catégorie de participant des sites suivis à l'automne 2017 © CREA Mont-Blanc

 

 

 

Les processus phénologiques qui se déroulent en automne sont encore assez méconnus, la participation citoyenne est primordiale pour multiplier le nombre de données récoltées et obtenir des résultats scientifiques fiables. Participez !

 

S'inscrire

 

Télécharger les précédents bilans

Bilan d'automne 2017

Bilan de printemps 2017